• Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

Génération Y, mais qui sont-ils ?

Génération YAu-delà des différences hommes femmes, d’autres facteurs font notre identité et qui nous sommes. J’en ai déjà parlé à travers quelques articles comme par exemple le conditionnement social, le conditionnement opérant, le conditionnement classique ou de Pavlov, la preuve sociale ou moutons de Panurge, dans quels groupes nous évoluons (pensée de Janis), si nous répondons aux caractéristiques de stéréotype, etc.

Il manque encore beaucoup d’aspects à aborder dont la différence de générations, c’est pour cela que j’embraye par ce que l’on appelle la génération Y.

 

Qu’est-ce que la génération Y ?

Années de naissance : entre 1978 et début années 2000 (donc jeunes).

Localisation : principalement en occident

Toujours accrochés au téléphone portable et écoutent tout le temps de la musique. C’est la génération où tout est jetable (société de consommation) et qui donne son opinion sur tout.

 

Ils sont nés ou ont grandi parmi :

  • Les ordinateurs
  • Les téléphones portables
  • Les inquiétudesd’écologie
  • Les jeux vidéo
  • L’absence de service militaire

 

génération Y

 

Pour l’Europe de l’est :

  • N’ont pas ou très peu connu le réel communisme et les fortes contraintes liées
  • S’identifient à l’Europe de l’ouest voire plus au rêve américain
  • N’ont pas dû apprendre le russe

Plus de détails tout de suite 🙂

 

Pourquoi le nom génération Y ?

Faisons un petit cours d’histoire avec une histoire de famille. Parlons d’Alphonse, qui a connu la seconde guerre mondiale. Alphonse était tout récemment marié lorsqu’il a été appelé pour le front. Comme il était absent durant toute la guerre, il n’a pas pu avoir d’enfant, ce qui est le cas de ses compatriotes et donc la natalité a énormément chuté. Après la guerre Alphonse a enfin pu fonder sa famille en ayant des enfants, dont Marie (en 1946) qui fait partie de la génération des « baby-boomers ». Ensuite Marie a trouvé un mari et a, à son tour eu des enfants, ce qui nous amena à la naissance de Marie-Charlotte (en 1965). Marie-Charlotte fait partie de la génération X. Marie-Charlotte s’est mariée à un beau militaire, et eut Audrey (1985) et c’est ici que nous avons la génération Y. Je prends un peu d’avance et je vous annonce qu’Audrey a eu un garçon nommé Paul (en 2010). Paul continue l’alphabet en faisant partie de la génération Z. Nous reviendrons plus tard à Paul, mais en attendant parlons d’Audrey.

 

Il faut savoir que les dates de début et de fin ne sont pas exactes à l’année prêt, car des traits de mentalité se globalisant sur la durée (même si nous sommes d’accord sur le fait que tout le monde est différent et unique). Ces traits sont motivés par les valeurs de la personne au travers de l’éducation, la société, les media, etc. Donc il ne faut pas prendre une date comme précise, par exemple le début de la génération Y est donné entre 1978 et 1980, de même pour la génération Z elle va de 1996 à 2001. Donc ces dates varient selon la littérature.

Vous venez d’avoir l’explication pour replacer dans le tableau de famille. Mais à présent pourquoi le « Y » de génération Y ?

 

Deux raisons sont principalement données :

  • Y se prononce en anglais comme le mot « why » ce qui veut dire en français « pourquoi », car cette génération est connue pour poser beaucoup de questions
  • C’est la forme que donnent les écouteurs du lecteur mp3 lorsqu’ils sont aux oreilles

 

Génération Y

 

Voici d’autres noms (cités par Wikipédia voir le lien pour plus de compléments du pourquoi des noms https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9ration_Y#Un_titre_controvers.C3.A9) :

  • les « Millennials »
  • la génération « pourquoi »
  • les échos boomers
  • la « e-Génération »
  • les « suivants »
  • la « génération boomerang »
  • « the Generation We »
  • « mutants et semi-mutants »

 

 

Quels fonctionnement différents pour la génération Y ?

 

Voici quelques caractéristiques de la génération Y vues au travers des réseaux sociaux (liste non exhaustive mais qui donne une bonne idée) :

  1. Immédiateté (ici et maintenant), l’habitude d’avoir l’information très rapidement (du genre une recherche google)
    • Addictologie à l’information
    • Infobesité
    • En 2011 en 3 jours on produisait autant de Mo qu’en 2000 ans d’histoire (et aujourd’hui / demain ?)
  2. Rejet de l’autorité (et on l’affiche par les commentaires et les critiques)
  3. Narcissisme (autoportrait, photos de profil, selfies, etc.)
  4. Omniscience (ou du moins sensation de) donc rejet de l’expertise
    • Resserrements liens entre groupes ou réseaux existants
  5. Besoin d’émotions, tellement d’infos que l’on se souvient uniquement de ce qui a déclenché de l’émotion chez nous qu’elle soit positive ou négative
  6. Éloge des raccourcis (synthèse, aller à l’essentiel)
    • Connaissances plus superficielles
    • On met 25% de temps en plus à lire sur un écran que sur papier. On papillonne donc plus durant la lecture.
  7. La gratuité
    • « Pourquoi payer ? »
  8. Consopouvoir, impression de pouvoir tout critiquer
    • Chez nespresso un twit a failli faire perdre son emploi à une personne au Canada à cause d’un client non servi en 30 minutes.
    • L’opinion et les avis sur internet ont de plus en plus d’impact, et parfois plus que des avis d’experts

 

génération Y

 

Voici d’autres caractéristiques plus générales de la génération Y :

  • Toujours connecté à sa communauté / sa ou ses tribus (vive les smartphones)
  • Toujours à écouter de la musique et partout (d’où les écouteurs)
  • Confiant en ses capacités
  • Narcissique (selfies obligent)
  • Centré sur soi
  • S’ennuie vite (logique quand on a l’habitude d’avoir un grand flot d’informations)
  • Multitâches (idem au-dessus)
  • Génération du sensationnel (voir le numéro 5 au-dessus)
  • A besoin de comprendre la raison ou utilité d’un ordre pour facilement l’exécuter et de manière volontaire sinon risque de trainer les pieds pour le faire (voir le numéro 2 au-dessus)
  • Sur le court terme, et pas sur le long terme (car on n’oublie vite, voir le numéro 5 au-dessus)
  • Besoin de gratification immédiate (les choses vont de plus en plus vite)
  • Mobile géographiquement
  • S’adapte (quand tout bouge vite, pas le choix d’avoir cette seconde nature)
  • Préfère être jugé au travail par sa contribution que par l’ancienneté, car c’est un frein à la créativité. Car pour cette génération l’expertise n’est ni un gage de qualité de travail, ni de rendement.
  • Le travail n’est pas la première priorité car il faut conserver un cadre de vie, dont les vacances et les week-ends.

 

génération Y

 

Génération Y, un choc des cultures

 

En entreprise :

  • La problématique de comment les gérer par des X. Certaines sociétés s’y sont mis (car pas le choix, la relève est Y et pas X).
  • Pour savoir comment les garder au sein de l’entreprise, c’est souvent un casse-tête.
  • Une recherche (voire exigence) : de progression rapide, des horaires flexibles, formation constante, avec une grande liberté et autonomie
  • Le manager a un devoir d’information et d’explication fort, afin de justifier la nécessité et la finalité de ses demandes et ordres
  • La légitimité du chef n’a rien à voir avec ses titres ou ses diplômes, « Une très grande exigence est demandée envers le chef : il doit être exemplaire, juste et aussi s’appliquer ce qu’il demande aux autres ! »
  • Une recherche d’épanouissement, de convivialité et un travail qui soit à la fois participatif, collectif et convivial. Il faut pouvoir s’amuser en travaillant.

 

La génération X recherche un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. La génération Y veut une vie personnelle (dont des vacances, des week-ends et des loisirs) et au travail recherche la reconnaissance de ses compétences.

 

Pour les relations amoureuses, on se prend moins la tête. Si ça marche avec la personne tant mieux, sinon on change.

Une hypothèse controversée : internet, télévision et réseaux sociaux sont plus influents que l’église, l’armée et voire la famille.

 

Génération Z

 

Génération Z ?

Nés après 2000, donc il est encore un peu tôt pour donner toutes les caractéristiques notamment pour la vie professionnelle, mais voici des faits et de bonnes pistes.

Génération Z aussi appelée nouvelle génération silencieuse car serait comparable, à la génération silencieuse née entre 1925 et 1945. Silencieuse car elle était réputée travailler dur et sans revendication. La génération Z fut aussi nommée vers 2005 en génération C (pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité).

 

Voici quelques caractéristiques de la génération Z :

  • Plus de confiance au média « récents » (sur le web) qu’aux « traditionnels », jugés manipulables très facilement.
  • Exprimant une individualité collective
  • Au centre de la collaboration et la coopération
  • Débrouillardise
  • Pragmatisme
  • Autodidactique
  • Entreprenariat
  • Métier par passion
  • Mobilité géographique et à l’international
  • Variété de postes
  • Energie devant être canalisée
  • Volonté de s’accorder du temps aux loisirs
  • Pas contre les règles et même demandeur d’encadrement. À condition que les règles soient clairement expliquées et respectées par tous (y compris celui qui les fait)
  • Abonné aux réseaux sociaux, et donc déjà avec une certaine aptitude à gérer la critique
  • Décomplexé face à l’erreur. Pour eux c’est normal de se tromper: l’échec c’est ok pour avancer, contrairement aux autres générations
  • Générosité et envie de partage mais attente d’un retour immédiat
  • Extrêmement multitâches avec un risque de dispersion et donc difficulté à se concentrer sur le même sujet durant une longue durée

 

Generation Z

 

En entreprise ce sera :

  • Travailler en s’amusant, ce sera important
  • Avoir des tâches variées
  • Incorporer de nouveaux objectifs chaque jour
  • C’est le « donnant-donnant », « je fais mais je dois en retirer un bénéfice »
  • Difficulté dans les tâches de longue haleine, voire dans des raisonnements en profondeur
  • Plus d’exigences que la génération Y en aspirations professionnelles
  • Plus aucune de barrière entre vie personnelle et la vie professionnelle. Il n’y aura plus de notion d’heures de travail
  • Probablement employés par les entreprises gargantuesques des Y ou créateurs d’entreprises idéalistes

 

Le futur management devra canaliser ces personnes débordantes d’énergie à des fins positives

 

génération Y

 

Epilogue

Je vous ai fait un topo sur la génération Y (la relève des X) avec l’ouverture sur la génération Z (la relève de la relève 🙂 ). En résumé, les changements de mentalité d’une génération à l’autre, ce n’est pas nouveau, ceci est monnaie courante depuis des siècles. Ici la différence est quand même plus marquée car tout s’accélère de plus en plus vite et les mutations se vont de plus en plus vite et fort. Pour moi les mutations sont à l’image de la société qui aujourd’hui demande d’être de plus en plus réactif et flexible. A mon avis un autre accélérateur de changement est la technologie qui nous permet d’accéder rapidement à de plus en plus d’information, cette dernière véhicule le changement qui va donc aussi de plus en plus vite. C’est sûr qu’informer par sms que vous avez besoin que votre compagne ou compagnon prenne aussi du pain au supermarché sera plus rapide qu’à l’époque par cheval ou pigeon voyageur, et surtout peu de risques que le téléphone mange le pain contrairement au cheval ou au pigeon 😉

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

    Dernière mise à jour faite le 20-06-2015.