• Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

Point commun entre nazisme, racisme et misogynie : la manipulation de masse

manipulation de masseVoici un article intéressant tant sur le conditionnement de masse que la manipulation de masse.

Lors d’une journée du patrimoine, j’ai visité un site sur Aix-en-Provence appelé le camp des Milles, qui est un site mémorial. Avant la deuxième guerre mondiale ce lieu était une tuilerie désaffectée. Pendant la guerre, ce site a été transformé en centre d’accueil, dans un premier temps, pour interner les ressortissants du Reich en zone de transit pour permettre à ceux qui fuyaient la menace nazi, de quitter la France. Puis il est devenu le seul site en France recueillant les personnes voulant s’exiler outre-mer, afin de fuir au plus loin les nazis. Puis dans un troisième temps en 1942 ce lieu a servi à la déportation vers  les camps de concentration de 2 000 juifs. Le plus finement joué est que les personnes concernées ne le savaient pas. Donc c’est un lieu chargé d’histoire, que l’on visite avec certaines parties qui sont restées en l’état.

 

La visite du camp des Milles

La visite que j’ai faite fut très intéressante, d’autant plus que la guide que nous avons eue, faisait partie des personnes à avoir aménagé les lieux de visite et, notamment elle a travaillé sur le volet réflexif (je vous l’explique plus loin). Pour le début de la visite, nous avons évolué avec des explications de comment été utilisés les lieux par les internés. Des parties avec des panneaux, des vidéos et des explications sont proposées. Vers la fin, le volet réflexif, qui est une pièce expliquant comment est-ce que l’on peut en arriver à des atrocités telles que les camps de concentration et une volonté d’extermination raciale. Donc cette pièce décortique les mécanismes qui se sont mis en marche à cette époque, mais ces mécanismes sont les mêmes dans beaucoup d’autres domaines : discrimination, racisme, antisémitisme, homophobie, misogynie,  guerres idéologiques, volonté d’extermination d’un autre peuple, etc.

 

manipulation de masse

 

Zoom sur le voler réflexif du site mémorial des Milles

Le programme du volet réflexif (dont je ne vais pas dans le détail) est le suivant :

  • L’expérience du pire : explication de ce qui s’est passé sous le règne nazi
  • Le terreau des tensions sociales : des tensions étaient présentes
  • Les trois étapes d’un engrenage résistible : entre autres l’exploitation de ses tensions au quotidien de manière lente mais progressive
  • Trois étapes du racisme au génocide : c’est ici que la vitesse supérieure fut enclenchée avec une grande déresponsabilisation psychologique des acteurs de terrain qui obéissaient aux ordres sans prendre de recul
  • Devenir complice ou résister : laisser faire ou agir contre (chacun le peut à son échelle)
  • Soyons vigilants : comment reconnaître les signes pour éviter que ceci ne se reproduise
  • Le mur des actes justes : un mur avec quelques actions de résistance citées ou montrées en image

 

Pour plus de détails voici le site internet du site mémorial http://www.campdesmilles.org/ ainsi que vous pouvez trouver des vidéos sur internet.

 

Maintenant parlons des mécanismes qui se produisent dans d’autres domaines

Comment un homme ordinaire peut devenir bourreau ou complice (4 expériences psycho-sociales) :

  • Soumission aveugle à l’autorité (sommes nous tous des tortionnaires en puissance ?)
  • Conditionnement à la violence et déresponsabilisation (l’habit peut faire le diable)
    • La prison de Zimbardo (idem un article plus tard, je mettrais le lien correspondant ici)
  • Passivité – non-assistance à personne en danger (plus on est nombreux et moins on réagit)
    • Expérience de John Darley et Bibb Latane (idem un article plus tard)
  • Effet de groupe – conformisme (jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour paraître comme les autres ?)

 

manipulation de masse

 

Ce que je comprends de la recette d’Hitler pour manipuler les masses

  • Casser les valeurs morales et valeurs morales réflexes de la personne, ceci peut prendre du temps, surtout chez certaines personnes qui ont des valeurs plus profondément ancrées
  • Conditionner la personne, et lui faire croire un message (qui bien sûr arrange le manipulateur). Le message peut-être entièrement faux, à moitié faux, juste orienté avec bien sûr des points de vérité (il en faut un peu quand même, ça passe mieux, et surtout au début)
  • Isoler le manipulé du bouc émissaire, car quand on est proche d’une personne on peut facilement vérifier que les propos dits sont faux, et puis la proximité fait que l’on a plus d’affection pour la personne. Quand je parle d’affection c’est affection amicale, soyons clairs 😉 . Cette proximité explique pourquoi est-ce que l’on préfère recruter une personne que l’on connaît même si elle est moins qualifiée qu’une autre personne que l’on ne connaît pas le moins du monde (pas systématique, mais arrive très très souvent c’est ce que l’on appelle le réseau, voire de manière plus forte, proche et relationnelle le très célèbre piston)
  • Modifier, orienter et parsemer d’éléments faux l’éducation, l’histoire, les mémoires collectives, etc. Ce sont d’ailleurs ici que les dictatures et les cultes de la personnalité plantent les graines dans l’esprit des enfants (et aussi des adultes)
  • Étouffer l’esprit critique des personnes
  • On parsème tout cela d’une période d’instabilité et les choses deviennent bien plus faciles à mettre en place

 

 

Donc la recette pour éviter / atténuer cette manipulation de masse

  • Avoir des valeurs morales solides
  • Agir par soi-même, car obéir aveuglément est mal, de même que ne rien faire (choisir de ne rien faire est le choix délibéré de laisser les autres faire ce qu’ils veulent)
  • Se faire une opinion pas soi-même et ne pas boire les paroles d’une autre personne : avoir une vision critique des choses (critique au sens tant voir le positif que ce qui est à améliorer)
  • L’idéal est la mixité, et ne pas avoir un clivage en deux de la population
  • Communiquer autour du problème et surtout avec les principaux intéressés
  • Se souvenir des problèmes ou des erreurs passées, même si l’être humain a la fâcheuse tendance d’avoir la mémoire courte, mais bon les cours d’histoire sont faits pour cela (ce qui marche d’ailleurs très bien en Allemagne par rapport à la deuxième guerre mondiale, à tel point qu’ils en ont extrêmement honte aujourd’hui alors qu’il s’agit d’actions du temps de leurs grands-parents / arrière grands-parents)
  • Conserver et partager l’éducation, l’histoire, mémoire collective, site mémoriaux, travailler l’esprit critique, etc. C’est une façon d’éviter (ou ralentir) que l’on plante les graines des dictatures et cultes de la personnalité

 

manipulation de masse

 

Quelques analogies avec des situations de la vie quotidiennes

  • Casser les valeurs morales et valeurs morales réflexes de la personne : par exemple on isole les hommes et les femmes dans leur travail, et on fait circuler très régulièrement des blagues misogynes et, des images pornographiques du côté des hommes. Ensuite se mettent en place des discussions durant le travail ou aux pauses, et au bout d’un moment on retrouve des hommes à siffler les filles dans la rue et à les insulter si elles ne leur répondent pas (car pour eux elles devraient se retourner et non les snober). Bon ici c’est fait de manière non volontaire, mais l’effet est là, et surtout c’est très parlant
  • Isoler le bouc émissaire : par exemple l’isolation dans des ghettos ou bidonvilles favorise le racisme et l’exclusion. De ce fait on ne côtoie et on ne connaît pas « ces gens-là », et on s’imagine plein de choses fausses (qu’ils sont différents, qu’ils ont des rites étranges, qu’ils courent nue dans les bois par soir de pleine lune, qu’ils ont une troisième main, etc. 😉 )
  • Modifier, orienter et parsemer d’élément faux l’éducation, l’histoire, les mémoires collectives, etc. : par exemple un très grand nombre de différences hommes-femme sont inculquées de cette manière, déjà rien que par les jouets sexués que les enfants ont dès le plus jeune âge « tiens mon fils un camion de pompier, implicitement tu seras pompier ». Ou alors « tiens ma fille, voici une caisse enregistreuse et un chariot comme dans le supermarché, implicitement tu seras caissière ma fille et tu feras les courses pour le foyer ». Ok, mais une fois adulte l’homme a le droit de travailler en caisse, et la femme d’être pompier. Non ?
  • Étouffer l’esprit critique des personnes : si on vous montre aux informations toutes sortes d’atrocités et d’images chocs, et que juste après on vous parle de délits, « encore » commis par « un certain type de population de votre pays ». Allez-vous croire que tout est beau et tout est rose dehors ? Et pour vous qui va être le responsable des problèmes du pays ? Une simple association d’idée. Et si dans votre pays rien d’affreux, pas de problème, on va trouver un autre pays dans le monde où il se passe quelque chose.
  • On parsème tout cela d’une période d’instabilité : une période de chômage élevé, des emplois précaires, une instabilité politique, un changement de régime du pays, une révolution, etc.

 

Bref c’était quelques exemples parmi un océan.

 

Epilogue sur la manipulation  de masse

Je voulais aborder cela, car c’est une des explications à la naissance de stéréotypes totalement faux, et sans aucune base fondée. De plus avec du temps et avec la pression sociale, une tendance à se plier aux stéréotypes apparaît (j’ai fait un article sur la menace des stéréotypes). Et oui quand tout le monde voit les choses d’une façon et nous non, très peu de gens sont suffisamment forts pour accepter de voir différemment des autres et surtout de l’assumer en public. Un peu comme les tendances sexuelles des jeunes (des deux sexes) à force de voir des films X très très facilement (voir mon article sur la pornographie internet).

 

manipulation de masse

 

Je vous laisse méditer tout cela et dites-moi en commentaires si vous voyez d’autres exemples situations de tous les jours qui nous orientent ou manipulent.

 

Pour information, dans les prochains articles je parlerai de (bien sûr en lien avec la manipulation de masse) :

  • L’expérience de Milgram
  • L’expérience de Salomon Asch
  • L’expérience de la prison de Zimbardo
  • L’expérience de John Darley et Bibb Latane

 

A bientôt

 

Pour bâtir le volet réflexif du mémorial des Milles, le livre suivant a été utilisé (que j’ai d’ailleurs acheté à la librairie du site) :

« Un si fragile vernis d’humanité » de Michel TERESTCHENKO 

Un si fragile vernis d'humanité

 

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

    Dernière mise à jour faite le 12-09-2015.