• Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

Preuve sociale (ou l’effet mouton de Panurge est de sortie)

La preuve sociale, mouton de panurge, psychologie masculine, comment comprendre la femme, comprendre la psychologie masculine, comment comprendre les hommesAujourd’hui nous allons discuter d’un point que nous avons tous observé et vécu, je n’en doute pas un instant. Après certaines personnes l’ont subi bien plus que d’autres. Je vais vous parler d’un concept (qui touche autant  la psychologie masculine que la psychologie féminine, là-dessus nous sommes 100% égaux 🙂 ) que l’on peut observer de manière plus prononcée  chez les personnes conditionnées par la société, je nomme : la preuve sociale (ou l’effet mouton de Panurge). Le plan en 3 mots : illustration, concept et dérives. Action.

 

La preuve sociale, mouton de panurge, psychologie masculine, comment comprendre la femme, comprendre la psychologie masculine, comment comprendre les hommes

 

La petite histoire de l’effet mouton de Panurge

Qui parmi vous a déjà entendu parler des moutons de Panurge ou de l’effet mouton ? Quelques-uns à ce que je vois.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous raconter une histoire, tirée du « Quart livre » de François Rabelais. Pour la faire courte, Panurge avait eu des problèmes avec un berger. Une fois l’histoire tassée, Panurge vient voir le berger pour lui acheter un mouton, il est particulièrement intéressé par le mâle dominant du troupeau. Après de longues discussions, le berger accepte de vendre son mouton à Panurge. Une fois la transaction achevée, ce dernier attrape le mouton et le jette à la mer. Le mouton dans sa chute fatale en direction de la mer bêle de toutes ses forces. Mais chose étonnante c’est que tout le troupeau suit le mouton dans le vide pour arriver en contrebas en mer, sans se poser de questions, même pas un instant. Le berger voyant la scène essaie d’arrêter son troupeau en s’agrippant à un mouton, mais en vain car il finit lui aussi en mer. La finalité est que le troupeau et le berger meurent noyés.

Cette métaphore forte est là pour dénoncer les cas où l’on suit la masse, sans se poser soit même la question de ce que l’on veut faire. C’est lorsque l’on agit comme un mouton de Panurge.

Il arrive en montagne de retrouver des troupeaux entiers morts au bas d’une falaise. Un prédateur suffit à faire partir rapidement tous les moutons dans la même direction, et si le mouton de tête change de direction alors tout le troupeau suit sans se poser de questions. Mais à pleine vitesse arrivant face à la falaise, même si le mouton de tête veut stopper net, l’inertie du groupe fait qu’il se retrouvera projeté en contrebas de la falaise poussé par ses congénères, même s’il freine des quatre fers il ne pourra sauver personne. Donc en allant plus loin, une fois que la machine du mouton de Panurge est lancée, il est très difficile ou long de renverser la vapeur d’un groupe entier.

 

La preuve sociale, mouton de panurge, psychologie masculine, comment comprendre la femme, comprendre la psychologie masculine, comment comprendre les hommes

 

La preuve sociale, parlons sociologie

Le mouton de Panurge est une illustration poignante d’un principe de sociologie nommé « la preuve sociale ». La preuve sociale est un principe qui dit que lorsqu’un individu ne sait pas quoi faire, et bien il suivra le point de vue ou calquera son comportement à celui d’autres personnes, sans se poser de questions. Si on amplifie la proportion de ce concept, plus de personnes pensent quelque chose (ou du moins disent le penser) ou font quelque chose, alors les indécis penseront que le groupe a raison et que c’est la bonne chose à penser ou faire. Laissez-moi émettre mes doutes personnels sur ce raisonnement basique (auquel j’ai déjà plusieurs fois vu des contre-exemples), mais c’est hélas quelque chose qui arrive tout le temps. De ceci en découle les effets de mode éphémères (vestimentaire et pas seulement, « Pourquoi changer le canapé ? » « Ah ok, il n’est plus à la mode même s’il a couté un mois de salaire »), des habitudes collectives (même si irrationnelles), des tendances comportementales telles que la récente mode des selfies, etc. « Ben oui, si les autres le font et pas moi je suis en dehors du groupe, et comme je ne veux pas être en dehors du groupe je le fais aussi, même si parfois c’est idiot, voire dangereux » (et oui le selfie a déjà tué ou envoyé à l’hôpital). Pour moi il s’agit de la réponse au besoin social de la pyramide de Maslow (voir le niveau numéro 3 expliqué dans mon article sur la théorie de Maslow).

Je critique négativement, mais il peut quand même en ressortir des aspects positifs, ceci permet à un groupe d’agir comme une seule personne et de faire corps. Il faut juste que le mouton de tête aille dans la bonne direction, et non comme le mouton de Panurge en direction d’un funeste destin.

 

La preuve sociale, mouton de panurge, psychologie masculine, comment comprendre la femme, comprendre la psychologie masculine, comment comprendre les hommes

Les dérives possibles

J’ai récemment participé à un stand dans un salon et ce fut impressionnant car quand il n’y avait personne devant le stand personne ne s’arrêtait, en revanche quand quelques personnes venaient discuter (même de choses qui n’avaient rien à voir) du monde s’arrêtait en curieux pour savoir ce que nous présentions sur le stand et les visiteurs venaient même poser des questions. C’est la même chose quand on dit que, si un bar ou un restaurant est vide c’est qu’il est mauvais et, s’il est plein c’est qu’il est bon. Ce raisonnement est discutable, même si parfois vérifié (hasard ou vérité, je vous laisse y réfléchir un instant 🙂 ). Maintenant que vous y avez pensé (si ce n’est pas encore le cas, faîtes le maintenant), croyez-vous que certaines personnes puissent placer de faux clients dans les bars ou restaurant ? Je vous laisse à nouveau y réfléchir.

Après que ceci est dit, réfléchissez à plusieurs éléments de la vie de tous les jours. Vous êtes devant la télé et vous regardez votre série humoristique favorite, durant une scène vous riez. Revenez en arrière et remettez le passage. Vous entendez ? Des rires dans le fond sonore. Hum intéressant, vous avez rigolé au moment où les rires étaient en fond sonore. Croyez-vous qu’ils vous ont incité à rire ? Mon opinion est que s’ils sont là, ce n’est pas pour rien. Je vous laisse juger. En parlant de jugement, que pensez-vous des commentaires sur internet concernant un vendeur ou un produit que vous ne connaissez pas ? Avec vous avez plus confiance d’acheter. Personnellement je regarde si tous les avis sont positifs ou si certains sont négatifs. Car pour moi si tous les avis sont positifs sans être précis sur le produit et sans absolument aucun point négatif, c’est louche. De même que les statistiques du genre « 83% de nos clients sont satisfaits de ce produit », ou alors « élu produit de l’année », etc.

 

Bref je pense que vous avez compris mon point de vue. Attention aux excès de la preuve sociale et bien sûr des moutons de Panurge. Un mouton peut en cacher un autre. Pensez par vous-même. Je sais c’est moins confortable que de suivre le troupeau, mais parfois ceci va vous sauver la mise face à des personnes sans scrupules.

 

La preuve sociale, mouton de panurge, psychologie masculine, comment comprendre la femme, comprendre la psychologie masculine, comment comprendre les hommes

Epilogue

Première chose j’espère que vous avez compris mon avertissement sur la preuve sociale et l’effet mouton de Panurge, qui à ce stade-là n’est plus un appel du pied, mais qui ressemble plus je l’espère à défoncer une porte ouverte. Oui le fait de suivre les autres dans la pensée ou les actions, sans se poser de questions est très dangereux, car laisse la porte ouverte à beaucoup de dérives et de manipulations. Je ne citerai pas la deuxième guerre mondiale côté allemand.

 

Je vous laisse, mais avant je vous glisse un mot sur un partenariat qui est en train de naître avec un autre blog, et vous allez très prochainement aussi pouvoir me lire sur un autre coin de la toile. Je vous tiens au courant quand c’est en ligne.

 

Dites-moi en commentaires les situations où vous avez pu faire une observation amusante des moutons de panurge en pleine action.

Partagez sur l’article sur les réseaux sociaux.

 

A bientôt,

Share Button
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Les exemples sont légion, il n’y a qu’à marcher trois pas pour voir une pub qui en tire partie, présentant un personnage qui sourie pour vous vendre un parfum ou un objet quelconque sans rapport. Dans l’inconscient du passant innocent, ce personnage charismatique sert de bélier alpha. Il suffit de se sentir suffisamment proche du personnage pour avoir envie de lui faire confiance et d’oublier qu’on a un cerveau.
    Dans les évènements aussi, on voit ça beaucoup en ce moment, avec l’effet je suis charlie, par exemple, ou la flambée d’islamophobie provoquée par les attentats du bataclan et la télé qui bêle à longueur de journée que c’est grosso modo «la faute des arabes».
    Pour dire que certains on fondé leur réussite sur l’effet mouton de Panurge.
    Voir aussi «la psychologie des foules», de Gustave Lebon, le peut que j’en ai lu m’a semblé assez impressionnant, sur le sujet.

    • Merci de ce commentaire très pertinent. En effet les exemples courent les rues. Et pour ces exemples d’attentats, nous voyons en effet les actions islamophobes fleurirent.
      Je vais noter le nom du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

    Dernière mise à jour faite le 03-04-2015.