• Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

Pourquoi est-ce qu’une petite grippe est la fin du monde pour un homme ?

Homme maladeQuelle femme ne s’est jamais plainte que son homme est insupportable dès qu’il est malade (température / fièvre par exemple), que c’est la fin du monde pour lui même pour une petite grippe ? Ce qui se dit moins, mais qui arrive pourtant, c’est que quand il se fait vraiment mal, là étonnement ça va plutôt bien.

Voici un peu d’histoire pour amener du contexte. Il y a déjà plusieurs dizaines de milliers d’années les hommes (et les femmes) vivaient dans des cavernes. Les femmes restaient à proximité de la caverne pour s’occuper des enfants, du feu et de la cueillette aux alentours proches. Les hommes eux partaient à la chasse ou à la guerre. A la guerre et à la chasse les hommes avaient besoin d’être bien moins sensible à la douleur que les femmes (en poursuivant une cible, risque de se prendre une branche, des épines, tomber, se faire blesser, etc.).

 

La peau du dos d’un homme est 4 fois plus épaisse que celle du ventre, une sorte de carapace héritée de nos ancêtres.

 

Donc un homme supportera une douleur plus forte qu’une femme. Mais pas en permanence. Ceci est vrai, mais uniquement quand on homme est concentré sur une tâche.

 

A la fin de la puberté un garçon qui devient un homme, perd une grande partie de la sensibilité de sa peau. Il est à présent prêt pour la guerre ou la chasse.

 

Lorsqu’un homme n’est pas concentré sur une tâche à ce moment-là, il sera beaucoup plus sensible à la douleur qu’une femme. Ce qui est le cas quand cet adulte avec 40 de fièvre (ou même peut-être sans aucune fièvre) est cloué au lit ou vautré dans le canapé à l’agonie. Il ne fait rien d’autre, donc ressent pleinement le mal qui l’habite. Une technique serait peut-être de faire comme avec les enfants qui viennent de se faire mal, en tournant leur attention sur autre chose que leur température 🙂

 

Épilogue d’une petite grippe :

Pour résumer les hommes ont un seuil de douleur variable : ils sont moins sensibles à la douleur que les femmes si ils sont focalisés sur une autre tâche. En revanche s’ils n’ont rien sur quoi se focaliser, là ils seront bien plus sensibles qu’une femme (avec peu de température / fièvre il sera cloué au lit, et s’il atteint les 40 de fièvre ce grand adulte préparera son testament sans tarder 🙂 ).

 

J’espère que cet article vous a plu n’hésitez pas à réagir ci-dessous.

Au plaisir de lire vos commentaires.

N’hésitez pas à partager sur Facebook ou autre réseau social 😉

Si vous avez aimé le contenu de cet article et que vous voulez aller plus loin, voici un lien vers le livre dont je me suis inspiré ( affilié vers le site marchand amazon.fr) :

 

Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien et pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières ? d’Allan et Barbara Pease

Pourquoi les hommes n'écoutent jamais rien et pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières

Share Button
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

    Dernière mise à jour faite le 11-03-2015.