• Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

La pyramide de Maslow en entreprise (basée sur mon expérience)

Pyramide de Maslow entrepriseAujourd’hui le statut social a toujours une certaine importance, même si cette tendance s’estompe avec les nouvelles générations ou du moins évolue. Pour la génération X (voir mon article sur les générations X, Y et Z), en général lorsque l’on évoluait dans une classe sociale on ne côtoyait presque que des gens de cette même classe. Et cette classe était beaucoup définie par l’emploi que l’on avait, ou du moins l’emploi que l’homme du foyer avait. Aujourd’hui la donne change, on navigue non plus au sein d’une classe sociale, mais à travers différents groupes sociaux : associations, clubs sportifs, le téléphone que l’on adore, les communautés internet auxquelles on adhère, les groupes Facebook, etc. En résumé le travail aujourd’hui influence toujours, mais moins qu’avant car les activités non professionnelles tendent (car ce n’est pas encore le cas de tout le monde) à nous faire évoluer dans des cercles supplémentaires. C’est peut-être lié au fait que les activés extra professionnelles ont plus d’importance pour nous qu’auparavant.

 

Mais le travail que l’on pratique est la plus grosse activité que nous ayons (pour ceux qui sont à plein temps évidemment). Donc ce travail a une forte influence sur nous et influe sur les groupes dans lesquels nous évoluons. Cette appartenance de groupe rejoint la théorie de Maslow, donc parlons en tout de suite.

 

La pyramide de Maslow (classique)

 

Mais avant, je vous laisse aller consulter l’article que j’ai fait sur la pyramide de Maslow, avant que je ne parle de la spécificité dans le cadre de l’entreprise. Car cet article traite de la pyramide de Maslow de manière classique, ce sont les bases pour mieux suivre l’article ci-dessous. Commençons par parler des valeurs recherchées par les personnes au sein de l’entreprise.

 

Je vous remets la pyramide de Maslow telle que présentée dans mon article (mais allez lire l’article pour mieux la comprendre) :

 

pyramide de maslow

 

La pyramide de Maslow en entreprise

 

Avant de vous donner la même pyramide avec des situations d’entreprise, voici d’abord quelques explications. Je vais partir de certaines situations vécues en entreprise.

 

Quand on veut être intégré en entreprise

Au début quand on arrive dans l’entreprise, on veut être accepté dans celle-ci (niveau 3 de la pyramide de Maslow). Ceci peut aller du fait d’être gentil et aimable avec tout le monde, de volontiers rendre service, d’accepter toute tâche qu’on nous donne, faire un pot d’arriver, etc.

Autre aspect qui peut arriver lorsque l’on est en CDD  ou en période d’essai. Certains chefs peuvent en profiter et limite pratiquer l’esclavagisme, comme les classes à l’armée, en demandant beaucoup de travail à la personne (ce n’est pas le cas de tous les patrons).

Une fois intégré dans l’entreprise, la carotte suivante est la promotion ou l’augmentation de salaire.

 

On peut aussi voir chez certaines personnes une fois en CDI ou la période d’essai passée, qu’elles arrivent dans des tenues pas possibles ou travaillent moins (ce n’est pas le cas de tous les employés, évidemment et heureusement).

 

Pyramide de Maslow entreprise

 

La peur d’être exclu de l’entreprise

Pour moi la menace d’être expulsé d’une entreprise peut entraîner une crainte pour les niveaux 1, 2 et 3 de Maslow, et aussi ceux encore au-dessus. Oui car si on vous menace de perdre votre emploi, vous n’aurez plus le salaire de votre emploi (après peut-être indemnité de chômage moindre ou aucune indemnité). Donc avec pas ou moins de revenus, comment est-ce que l’on remplit le frigo de la même façon ? De même le besoin de sécurité avec des mutuelles santés qui ne seront plus accessibles ou payées par l’employeur (en parti ou intégralement). De même le niveau 3 de Maslow est impacté, car si l’on perd son emploi, on sera plus distant de son groupe d’amis, voire exclu (comme par exemple les activités du comité d’entreprise, soirées de fin d’année, etc.).

Et bien sûr, tout cela est démultiplié si l’on a des enfants.

 

 

Quand on a déjà le statut au sein de l’entreprise

Certains ne sont plus reconnus par le travail qu’ils font, mais par le travail qu’ils ont fait dans le passé. Après ils deviennent des experts que l’on vient consulter. Pour les personnes dont je parle, au niveau de Maslow ils ont à un moment donné atteint le niveau 5 et ont été reconnues de par leurs accomplissements. Depuis elles restent au niveau 4 de par la reconnaissance que les autres ont eu à leur égard, mais ces personnes ne sont pas remontées au niveau 5 (certaines l’on fait, mais pas ceux dont je parle dans mon exemple car ces personnes restent sur leurs actions victorieuses et passées, en gros elles s’endorment sous leur lauriers). Ou alors d’autres sont à la retraite et on les considère par le poste exercé quand ils étaient actifs.

Comme en France le président de la république, après avoir quitté le poste on l’appelle à vie « M. le Président ».

 

Pyramide de Maslow entreprise

 

Quand le pouvoir monte à la tête

Nous avons tous vu ou entendu parler de chefs qui sont tyranniques. Parfois on dit que le pouvoir leur monte à la tête. Selon moi ils veulent atteindre le niveau 4 de la pyramide en ayant une reconnaissance de leur statut, ici par la crainte et la terreur. Leur but est d’acquérir du pouvoir en écrasant les autres afin d’obtenir une certaine reconnaissance. Pour moi c’est absolument ce qu’il ne faut pas faire.

Après d’autres personnes deviennent agressives sous la pression, pour moi elles se mettent en mode de survie car elles se sentent menacées et ne gèrent pas bien du tout leur stress. Pour moi elles manquent clairement de confiance en elles. Je vois deux raisons.

La première est qu’elles ont peut-être peur de perdre leur poste (comme j’en parle dans « La peur d’être exclu de l’entreprise »), donc peur de perdre leur poste et tout ce qui va avec.

Après j’ai un exemple en tête pour illustrer la deuxième situation que j’entrevois, d’un ancien collègue de boulot qui cherchait la reconnaissance de la part de son chef. C’était frappant en réunion, la façon dont il le regardait et cherchait son approbation en réunion ou à la pause-café. Dans son cas à lui pour moi c’était un manque de confiance en ses capacités (et compréhension des problèmes) et un besoin de reconnaissance par son chef. Ce qui est dommage, c’est qu’il en arrivait au point de devenir agressif dans les actions, et parfois dans les critiques faites à d’autres qui étaient censés faire partie de son équipe.

 

Quand on perd la face en public (risque de perdre son statut)

Si en réunion on nous fait une critique importante, ou que l’on nous fait perdre la face, c’est qu’à quelque part on ne reconnaît pas notre statut et que les autres ne nous reconnaissent pas. C’est donc un ébranlement dans l’étage numéro 4 de la pyramide de Maslow.

Après j’ai à plusieurs reprises vu une autre action touchant au même étage. En réunion à de multiples reprises où différentes équipes mettaient un projet en retard. Dans la réunion, les chefs d’équipe étaient présents ainsi que des managers. Les managers bien sûr n’étaient pas au courant du retard qui commençait à s’accumuler. Pour ne pas perdre la face en annonçant la nouvelle les chefs d’équipe ne disaient rien. A quelque part c’était une sorte de concours pour ne pas parler, et surtout ne pas être le premier à parler. Le but était de ne pas être identifié comme l’origine du retard. Par contre, dès qu’un disait être en retard, forcément les autres annonçaient aussi avoir du retard prétexté comme étant la faute de celui qui avait parlé en premier, alors qu’en réalité ce n’était pas le cas. C’était une sorte de poker menteur 🙂 Bien sûr celui qui annonçait son retard à quelque part perdait une partie de son statut de bon gestionnaire. Alors que le fait de l’annoncer, de l’assumer et de proposer des solutions est pour moi le contraire. Mais c’est une histoire de mentalité, il faut travailler les esprits pour mieux travailler en équipe et non en individuel. Au lieu de donner des coups de bâtons, il faut que tout le monde rame dans la même direction pour faire avancer le bateau.

 

Voici ce que pourrait donner une pyramide de Maslow revisitée version entreprise :

 

Pyramide de Maslow entreprise

 

Bien sûr chaque élément de cette image peut-être discuté, et discutons en justement en commentaire 🙂

 

Un détail qui vous a peut-être échappé, mais qui est très utilisé aujourd’hui dans les grandes structures. Dans le niveau 3 de la pyramide « Objectifs individuels et de groupe en phase ». J’ai pu voir cela en entreprise, soit en mettant des objectifs à l’employé qui soient en phase avec ceux du manager et lui-même en phase avec ceux de son manager, etc. Soit en ayant un ensemble de messages affichés de partout (dans les couloirs, au réfectoire, dans la salle café, etc.) donnant les valeurs de l’entreprise, les valeurs dans lesquelles les employés doivent croire et faire avancer la structure.

 

Le modèle de David McClelland

Une dernière chose avant de terminer cet article, le psychologue David C. McClelland a apporté une simplification de la théorie de Maslow. Tout d’abord il a retiré la notion de hiérarchie et ordre de besoins, ensuite il part du principe que les pays industrialisés n’ont aucune crainte sur les 2 premiers niveaux de Maslow (besoins physiologiques primaires et de protection / sécurité) car il les considère comme déjà acquis dans ces sociétés.

Pour McClelland il résume en disant que chaque être humain dans les sociétés industrialisées recherche en parallèle trois besoins :

  • Le besoin d’appartenance (en gros les besoins sociaux de Maslow, niveau 3 et une partie du niveau 4)
  • Le besoin d’accomplissement (une partie du niveau 4 reconnaissance / estime de soi et le niveau 5 de Maslow auto réalisation / accomplissement)
  • Le besoin de pouvoir (avoir de l’influence sur un ou des groupes, voire les contrôler)

 

Pour plus de détails, voir Wikipédia : http://www.wikiberal.org/wiki/David_McClelland

 

Pyramide de Maslow entreprise

 

Epilogue

Dans cet article en gros travail = statut. Dans notre société nous recherchons un statut (surtout dans la génération X). C’est pour ça que l’on présente souvent les personnes à travers leur travail : M. Dupont est enseignant, Mme Dupond est médecin, etc.

On fréquente souvent les personnes de son statut pour les loisirs et dans le cercle amical. Certain (et c’est très bien) ont un cercle amical mixte (au niveau statut social), ce sont plus des personnes de la génération Y qui naviguent entre différents groupes sociaux voire réseaux sociaux 🙂 . Je trouve cela très bien car ça apporte de la diversité et des points de vue différents, donc de la richesse. En entreprise il faut tenir compte des besoins de Maslow ou de McClelland pour mieux motiver les employés afin qu’ils travaillent mieux et que le travail leur convienne mieux. Pour faire suite, dans deux semaines, je vais vous parler du travail, de la pyramide de Maslow et de la génération Y 😉 .

 

Dites-moi en commentaire si vous vous retrouvez dans dans cette pyramide de Maslow adaptée au travail.

A bientôt et partagez sur les réseaux sociaux.

 

 

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Très intéressant, j’aurais aimé vous entendre en vidéo plutôt que de le lire. Merci en tout cas, vos analyses sont très pertinentes !

    • Bonjour Chameline,
      Merci pour ce retour.
      Je ferai peut-être une vidéo plus tard sur le sujet, affaire à suivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

    Dernière mise à jour faite le 20-09-2015.