• Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

Qu’est-ce que le complexe d’Electre ?

complexe d’ElectreJe vais vous parler du complexe d’Electre, car aujourd’hui je discutais avec une amie de la fascination qu’ont certaines femmes, et jeunes femmes adultes, pour leur père. A tel point que certaines femmes recherchent leur père dans les hommes qu’elles rencontrent (certainement un côté rassurant qui rappelle le cocon familial). Nous en sommes arrivés à discuter du complexe d’Electre.

Le complexe d’Electre en 3 lignes

Qu’est-ce que le complexe d’Electre ? Si je devais répondre de manière très synthétique à cette question, je dirais que c’est la transposée pour la femme du complexe d’Œdipe, qui ce dernier concerne les garçons.

Si ceci ne vous parle pas, et qu’Œdipe est un concept obscur, rentrons dans le détail.

 

Qui était Electre ?

Electre est un personnage de mythologie grecque qui pour venger la mort de son père, tua sa propre mère. Ce syndrome fut nommé ainsi par Jung. Jung fut un psychiatre suisse, mais aussi le père de la psychologie analytique en s’inspirant entre autres de la psychanalyse de Freud, dont il s’est toutefois différencié.

 

Avertissement

Tout d’abord, il est important de noter que le concept du complexe d’Electre est encore discuté (je vous explique plus loin pourquoi). En même temps, c’est le cas pour beaucoup de théories psychologiques, sociologiques, expériences qui ont été faites, etc. Mais bon, au moins, vous le saurez.

 

complexe d’Electre

 

Qu’est-ce que le complexe d’Electre ?

Dans les premières années de sa vie, pour la petite fille il n’y a que la mère nourricière. Puis toujours enfant, vers 3 ans vient le moment où, elle se découvre un attrait et une admiration pour son père, mais sa mère a déjà une place prépondérante aux yeux du père. Tout à fait, la concurrence est déjà là. Ici s’amorce une volonté de la fille d’avoir la première place aux yeux de son père, à l’instar de sa mère : « viens papa on va jouer », « regarde comme ma robe est belle », « regarde le dessin que j’ai fait pour toi », « prends-moi dans tes bras mon papa », etc.

 

La résolution du complexe d’Electre

Un père suffisamment présent aide à rassurer la fille sur sa place dans le triangle père – mère – fille.  Dans l’ordre naturel des choses, le complexe d’Electre devrait se résoudre lorsque l’adolescente va commencer à chercher ses petits copains, et donc se détacher du père.

Si le père en revanche n’est pas assez présent, le complexe d’Electre ne se résoudrait pas, et la femme adulte aurait un grand besoin de plaire aux hommes, d’être rassurée par ses futurs conjoints,  une grande dépendance affective, et la peur de l’abandon. Donc une grande charge est sur les épaules du conjoint, d’autant que les femmes atteintes du complexe d’Electre n’en sont pas forcément conscientes, voire certaines pourraient même être dans le déni (ce serait trop simple sinon et moins amusant à démêler 😉 ).

Rassurez-vous, il est possible de faire quelque chose. Il faut que la femme accepte de s’aimer, et que l’on puisse l’aimer pour qui elle est déjà, et telle qu’elle est. Ceci lui permettra d’arrêter d’être obsédée par plaire en permanence et vouloir aussi être rassurée en permanence.

 

Pourquoi est-ce que cette théorie est critiquée ?

Les psychanalystes diront que la fille enfant n’a pas de pénis (jusqu’ici nous sommes tous d’accord 🙂 ). En plaisant à son père, elle cherche quelque part à récupérer celui de son père. Pour ma part, j’interprète évidemment cela de manière imagée, et non au sens littéral (absolument, on range les couteaux  qui seront inutiles 😉 ). En ayant son attention, quelque part, elle capte une partie du pouvoir procuré par le pénis du père. A présent nous touchons le point qui rend cette théorie critiquée, car présentée ainsi, cette théorie est sexiste et insinue que les femmes sont inférieures à l’homme. Ce que je ne cautionne pas du tout. La femme a sa place au même niveau que l’homme, il n’y a pas de supérieur ou inférieur. Bref, si l’on retire de cet article ce paragraphe explicatif de nos psychanalystes sexistes, je trouve que la théorie se tient 🙂 .

 

complexe d’Electre

 

Et la mère dans tout cela ?

Dans nos cultures occidentales, la mère est très souvent le liant de la cellule familiale, afin de conserver une harmonie et un lien sain entre les différents membres du foyer.

Je vous laisse imaginer que dans tout cela le rôle de la mère n’est pas toujours facile. Mais bon, c’est la construction propre des enfants qui n’est pas purement linéaire.

 

Epilogue

De manière résumée le complexe d’Electre c’est : au début la fille ne voit presque que la mère, vers 3 ans le père prend la première place jusqu’à l’adolescence. Pour bien résoudre ce complexe, les petits copains vont remplacer peu à peu la place du père.

Il y a de fortes chances que le prochain article écrit soit sur le complexe d’Œdipe dont je n’ai pas encore parlé.

 

Alors, Mesdames, dites-moi en commentaire si vous avez résolu votre complexe d’Electre.

Partagez sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. bonjour Raphael,de mon côté,je comprenais que la petite fille voulait en qque sorte prendre la place de la mère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour mieux comprendre les différences hommes / femmes, et mieux communiquer et vivre ensemble

    En prime vous recevrez le guide gratuit "10 différences entre Hommes et Femmes". Inscrivez-vous ci-dessus. Je hais les spams : votre email ne sera jamais cédé, ni revendu.

    Dernière mise à jour faite le 30-10-2016.